Livres, films, musique et de bons souvenirs pour accueillir l’automne

Après une longue absence consacrée aux vacances mais aussi à des obligations, je reviens ici, sur mon blog, pour continuer à m’exprimer sur ce qui me tient à coeur.

J’ai choisi à parler, dans ce premier post de la rentrée, des moments culturels qui m’on marqué pendant l’été, mais aussi des événements actuels dont vous pourrez profiter si vous le voulez.

#voyage Grèce Antique | Chaque voyage dans un pays étranger est un petit exploit. Marcher sur les pas des héros de la mythologie grècque est une vraie découverte surtout pour ceux qui aiment l’histoire et encore plus pour les « explorateurs » de tous les jours. Ce qui rend la Grèce charmante est la beauté mystérieuse qui l’entoure. La mythologie est une sorte de receuil de belles histoires d’honneur, d’amour, de bravoure, de sentiments. Chacun décide s’il y adhère ou pas mais c’est cette mythologie qui a plus ou moins donné naissance au berceau de la civilisation moderne. On y trouve des temples, des monuments bâtis pour honorer des dieux, des héros mais dans lesquels des personnages historiques ont mis les pieds. Ce mélange de fiction et de réalité historique fait de la Grèce un endroit fort intéréssant à visiter.

Site archéologique de Delphes, Grèce

Site archéologique de Delphes, Grèce

#livre Voyage vers soi et Déviation de Blaga Dimitrova | On dit que Voyage vers soi est un roman d’amour mais en fait c’est beaucoup plus que cela. Le titre du roman est très bien choisi, parce que l’auteure se découvre à travers ses liens avec les autres. Dans son voyage elle apprend à aimer mais aussi à trouver un chemin vers soi qui va l’aider à comprendre ce qu’elle veut de la vie. C’est un roman très psychologique  qui sort de la trivialité. On retrouve un style très fin qui aide beaucoup à passer les messages voulus. L’histoire se déroule pendant l’époque soviétique en Bulgarie ce qui donne une touche « exotique » au roman. Traduit à plusieurs langues dont le français, le roman sorti en 1965 est emblématique pour l’oeuvre de Dimitrova. L’une des thématiques principales dans l’oeuvre de l’auteure est celle du temps. Le temps dans toutes ses dimensions : le temps qui passe et qui s’arrête, le temps qui est témoin de l’histoire, le temps selon lequel chacun vit intérieurement et le temps réel. Déviation (1967) raconte l’amour mais toujours différemment de ce qu’on attend. Il y a deux personnes dont les histoires se mêlent et s’éloignent mais dont le rapprochement a créé une bulle dans le temps. Une bulle de laquelle les personnages puisent et recréent des souvenirs qui les ont marqué à jamais. Ce sont des livres que vous pouvez trouver chez des antiquaires ou sur Internet, mais cela vaut la peine.

#musique Strut de Lenny Kravitz | Le nouvel album de Kravitz qui vient de sortir booste le corps et l’esprit. Les morceaux sont vivantes, comme d’habitude dans un mélange de styles et donnant envie de danser. Pas surprenant d’une oeuvre signée LK. Découverte de l’album sur Spotify ou pendant la tournée européenne de l’artiste, surtout à Paris Bercy le 23 novembre prochain.

#film Saint Laurent de Bertrand Bonello | YSL revit grâce à Gaspard Ulliel. Le jeune acteur convainc avec son jeu d’un acteur confirmé. Les gestes, les regards même l’articulation des mots qu’il prononce sont très réussis. La vie du couturier n’a pas été facile, en passant par les dépressions, la drogue, l’alcool il s’est crée une image assez controversée mais qui n’a fait que confirmer son génie d’artiste. Le film passe encore au cinéma, je le recommande fort ainsi que sa bande son.

Ne trouvez pas que ce sont de bonnes solutions pour accueillir l’automne ? Et vous, qu’est-ce que vous allez me proposer ?

Publicités

Pour une belle journée

C’est l’un des samedis où je suis inspirée à travailler mais quand même en me reposant. En créant un site sur la Rosa Damascena (qui d’ailleurs semble à bien se développer, le résultat un peu plus tard), je me suis aussi inspirée du beau ciel bleu dehors pour écrire un petit post. Il faut dire que le cliché que Paris est la ville où tu ne peux jamais t’ennuyer semble s’affirmer 🙂 Entre le travail, l’université  et les weekends il y des événements qui se passent et  on a toujours l’impression de rater quelques chose….même dans le métro. Ce que j’ai raté dans le transport en commun mais que je ne rate pas en concert c’est les petites interventions du trio Bazar et Bémols. Je viens de les découvrir et ils sont justement magnifiques.

En revanche, grâce à une amie, hier j’ai eu la chance de pouvoir assister au vernissage de l’exposition du célèbre photographe et humaniste iranien – Reza! L’ouverture de « Femmes, entre luttes et grâce » a eu lieu à la Mairie du 9ème à l’occasion de la Journée Internationale des femmes. C’est à des événements de ce type-là qu’on a la possibilité de se rapprocher de l’artiste et pouvoir témoigner de son art après. Je me demandais quels investissements personnel et émotionnel sont exigés pour pouvoir travailler sur des sujets sensibles comme la guerre, la pauvreté, les inégalités dans le monde et les présenter avec une telle beauté idéaliste. Respect. Une personne souriante et tellement chaleureuse, Reza transmet sa passion comme des rayons de soleil. On nous a présenté des photos prises au Pakistan, en Egypte, enAzerbaïdjan, en France et beaucoup d’autres pays. C’était une manière originale de célébrer la Journée des femmes, en montrant leur vulnérabilité mais aussi leur force. Que l’on trouve la beauté dans tout ce qui nous entoure! Passez un bon weekend!

DSCN8137

Vernissage de « Femmes, entre luttes et grâce » du célèbre photographe Reza

Dieux des cordes

La musique commence là où s’arrête le pouvoir des mots.

Wagner

Comme un grand fan des instruments à cordes je vous propose une petite liste avec les musiciens que je préfère et qui je pense sont indispensables au moins pour la culture musicale de chacun. L’opinion reste à moi sans vouloir l’imposer à personne. Des styles différents y figurent – du rock, de la musique classique ou même médiévale. Je les mets par ordre alphabétique puisque je ne pourrais pas faire un tel jugement et les classer :

  1. David Garrett

Celui que j’écoute tout le temps en ce moment. Jouant du classique mais aussi du rock classique avec ses « Rock symphonies », David Garrett fait chaud au cœur avec sa musique et son charme. Ne laissant pas indifférent personne qui l’a au moins écouté une fois dans sa vie, il est le violoniste le plus rapide au  monde.

2.  Renaud Garcia Fons

Le moins connu pour moi, mais dès que je l’ai entendu j’avais le coup de foudre. Ce qui est différent chez ce contrebassiste c’est le fait qui utilise un instrument à cinq cordes et je vous assure que le résultat est magnifique. Il y a une telle douceur qui vient de sa musique et mélangée avec de la passion on est conquis par la beauté.

3. Ritchie Blackmore

Là c’est difficile de donner une description…Guitariste par excellence, faisant du rock américain classique (Deep Purple, Rainbow),  Blackmore est passé à la musique médiévale formant Blackmore’s Night avec sa femme Candice. Les deux périodes de sa carrière sont marquantes, pour les âmes romantiques ce serait plutôt la deuxième par contre même eux ne pourront pas résister au son rock de la guitare de Ritchie. Just enjoy !

4. Carlos Santana

Le plus célèble de ma petite liste, Santana reste une référence quand on parle de guitariste – du rock, du pop, de latino. Il est bon en chaque style! J’adore cet artiste!

     5. Vasko Vassilev

Nommé le Paganini contemporain, c’est l’un des violonistes bulgares les plus célèbres. Ayant travaillé avec beaucoup d’artistes comme Sting, Vanessa Mae et Madonna, il fait des miracles au violon. Vous en pensez quoi ?

6. Yngwie Malmsteen

Du lourd ! Guitariste avec un style bien spécifique qui n’est pas pour tout le monde. Mais celui qui ne l’a pas écouté, a beaucoup raté, d’après mon simple opinion. Voilà pourquoi, un petit lien.